Ituri : 9 morts dans les affrontements entre FARDC et miliciens de la FPIC au centre commercial de Nyankunde

Neuf personnes ont été tuées et plus de vingt maisons vandalisées lors des affrontements samedi 17 avril entre l’armée et les miliciens de la Force patriotique et intégrationniste du Congo (FPIC), à Nyankunde à plus ou moins 45 km de Bunia. Des sources sécuritaires dans la région condamnent la complicité de cette milice avec un groupe de réfractaires des éléments de la FRPI dans cette attaque.

Des sources locales attestent que tout est parti de l’interpellation par les sévices de sécurité d’un jeune du milieu. Un groupe de manifestants s’y est farouchement opposé. Pour la société civile locale, ces manifestants étaient des miliciens de la FPIC qui se seraient alliés à un groupe d’éléments incontrôlés de la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI).

Le bilan avancé par cette structure citoyenne est de deux personnes tuées par balle lors des échanges de tirs entre les deux camps.

Par ailleurs, l’armé affirme avoir repoussé l’ennemi et neutralisé six assaillants. Elle ajoute en plus avoir récupéré plusieurs munitions de guerre. Toutefois, le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l’armée en Ituri, confirme la mort d’un soldat des FARDC lors de ces événements.

Ce dimanche matin, plusieurs habitants restaient toujours enfermés dans leurs maisons. Le député national Jackson Ausse, élu du territoire d’Irumu, ajoute que plus de quinze boutiques ont été vandalisées dans le village Balingina, chefferie de Walese Vonkutu. Il demande aux services de sécurité de redoubler de vigilance dans cette zone.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici