Kwilu : le « Témoin du Développement du Congo » exige l’annulation des factures de la SNEL pour le mois d’octobre à Bandundu

0
6

Le mouvement citoyen « Témoin du développement du Congo » (TDC) a exigé l’annulation des factures de consommation de l’électricité fournie par la Société nationale d’électricité (SNEL) pour la période du mois d’octobre dernier, dans la ville de Bandundu, chef-lieu de la province du Kwilu.

Dans un entretien mercredi 18 novembre à Radio Okapi, le coordonnateur de cette structure, Trésor Misingu, a indiqué qu’au cours de cette période, la ville de Bandundu n’avait pas de courant pendant plus de dix jours à la suite de la coupure due à une panne technique.

Cependant la SNEL a facturé normalement sans tenir compte de ces dix jours de manque d’électricité.

Il indique par ailleurs que cette facturation forfaitaire est illégale et en violation de l’article 27 de la loi relative au secteur de l’électricité qui stipule que toute vente d’énergie doit être facturée sur la base d’un compteur calibré et en bon état de fonctionnement.

A cet effet, une correspondance a été déposée au siège de cette société mardi 17 novembre.

« Nous avons réagi en écrivant à la SNEL, exigeant d’annuler les factures de consommation de l’énergie électrique du mois d’octobre à Bandundu ville. Cette période dans laquelle la ville de Bandundu était victime d’une coupure de plus de dix jours sur les trentes que comptent le mois. Cette coupure due à une panne technique intervenue sur la ligne de transport Inga Maluku. Mais curieusement, la SNEL a procédé à facturer ce mois normalement comme tout autre mois dont la fourniture en électricité est de trente jours sur trente. Et cette facturation forfaitaire et prohibée qui viole les dispositions de l’article 27 de la loi numéro 14/011 du 17 juin 2014 relative au secteur de l’électricité », a indiqué Trésor Misingu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici